Le gouvernement flamand tente-t-il de décourager l'installation des flamands à Bruxelles ? C'est une accusation à peine voilée du magazine médical "De Huisarts", qui pointe des différences de règlement surprenantes dans les conditions d'affiliation à l'assurance soins de santé entre les flamands de Flandre et ceux qui vivent à Bruxelles.

Première différence : l'affiliation a l'assurance soins de santé est obligatoire pour les Flamands de Flandre, et facultative pour ceux qui habitent à Bruxelles. En Flandre, toute personne de plus de 25 ans doit être affiliée à une caisse d'assurance en soins de santé et paie une cotisation annuelle de 25 euros.

A Bruxelles, ceux qui le souhaitent peuvent le faire, mais le moins que l'on puisse dire, selon "De Huisarts", c'est qu'on leur met des bâtons dans les roues. Première exigence d'affiliation, de mise à Bruxelles et inconnue en Flandre : les candidats doivent présenter leur demande dans les six mois qui suivent leur affiliation dans la capitale, ou les six mois qui suivent leur 26eme anniversaire. Les personnes qui ne peuvent répondre à ces exigences et qui se sont affiliées après 2006 doivent passer par une période d'attente de dix ans avant de pouvoir bénéficier d'une intervention de l'assurance.

Pendant ces dix ans, elles doivent quand même payer leur cotisation annuelle. Du vol, dénonce Geert Verijken, le journaliste chargé de cette enquête, ajoutant que le règlement prévoit aussi des délais d'attente de quatre mois supplémentaire par année de retard d'affiliation. Pour le magazine, le gouvernement flamand se désolidarise purement et simplement des Flamands qui ont choisi d'habiter la capitale et font tout pour les décourager de s'affilier à l'assurance soins de santé.

source: http://www.rtbf.be/info/belgique/ARTICLE_170510 28 mars 2008 07:34